La crise politique qui est en cours actuellement au Venezuela n’aura pas empêché Nicolas Maduro de mobiliser toute l’armée autour d’une manœuvre militaire. Cette initiative qui est selon le challenger de Juan Guaido, l’une des « plus grandes manœuvres militaires que le pays ait jamais connues au cours de son histoire de 200 ans » aura pour mérite également d’évaluer les éventuelles menaces militaires.

Elle tiendra compte des opérations passées. « Bicentenaire de l’Angostura 2019 » comme le nomment ses initiateurs a été lancé le dimanche 10 février par Maduro en personne. Mais avant, le président élu est allé faire la revue des armes russes et d’autres armements de l’armée dans l’État de Miranda situé près de la capitale vénézuélienne. Ces manœuvres prendront fin le 15 février, jour de la commémoration du 200e anniversaire du Congrès d’Angostura. Simon Bolivar l’avait en effet créé le 15 février 1819.

Un signal à ses détracteurs ?

Le contexte de ces manœuvres pourrait bien être un signal fort que Maduro serait en train de lancer à ses détracteurs. Il est désormais clair que, dans ce conflit qui l’oppose au jeune Juan Guaido de 35 ans, l’armée apparaît comme sa principale force. De son côté, son challenger qui bénéficie du soutien d’une quarantaine d’Etats n’exclut pas une intervention militaire américaine pour atteindre ses objectifs.

« Nous ferons tout ce qui est possible. C’est une question évidemment très polémique, mais en faisant usage de notre souveraineté, en exerçant nos prérogatives, nous ferons le nécessaire. » avait-t-il déclaré au micron des journalistes de l’agence de presse française.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire