Du fait de la campagne électorale émaillée par de la violence, le tourisme est plombé sur la petite côte actuellement. En effet, les hôtels de Mbour commencent déjà à ressentir de plein fouet cette situation peu propice aux affaires et aux investissements. La résultante de l’ambiance lourde de cette campagne électorale pour la présidentielle du 24 février.

La ville de Mbour au ralenti


Beaucoup de touristes annulent présentement leurs réservations sur le Sénégal en général et sur la petite côte en particulier. Presque toutes les activités sont au ralenti présentement à Mbour, où le tourisme est l’activité phare (à côté de la pêche et de l’immobilier…). Les gérants des hôtels et autres espaces touristiques se retournent plus les pouces qu’autre chose, une situation difficile et on ne peut plus stressante.

L’espoir d’une reprise post électorale


A cause de la tension née de cette campagne électorale pour le premier du scrutin présidentiel du 24 février, la Petite est comme « une ville morte » au grand dam des acteurs du tourisme dans la petite côte. Une situation qui risque de s’éterniser le temps de la campagne électorale, « une seule vague » que les acteurs du tourisme à Mbour comptent laisser passer avec « l’espoir de lendemains meilleurs».


LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom