Le meurtre d’un jeune enfant de 3 ans en mars dernier avait remis en exergue la question de la sécurité dans la banlieue dakaroise. C’est à cette occasion que le ministre de l’intérieur Aly Ngouille Ndiaye avait annoncé l’installation de postes de police dans les zones de Rufisque et Thiaroye. Au lendemain d’un braquage dans la même zone par des hommes armés, le respect des engagements pris par l’Etat est très attendu.

Loading...

Promesses pour l’installation de postes de police

La banlieue dakaroise se rappelle avec beaucoup d’émoi le cas du jeune Fallou tué en mars dernier. Le ministre de l’intérieur avait pris après ce drame l’engagement de renforcer la sécurité de la zone concernée par la mise en place de six postes de police. Il sera même rejoint par le Président Macky Sall, nous rappelle la radio RFM, qui lui prendra l’engagement pendant la campagne électorale de procéder à la construction de 12 postes dans la région de Dakar.

Des actions entreprises par les mairies

Les mairies des zones concernées, nous renseigne la même source, ont déjà procédé à des délibérations de leur conseil municipal pour mettre à la disposition de l’Etat des espaces pour ces futurs bâtiments. C’est le cas de la mairie de Mbao et de Yeumbeul Nord. Malgré l’urgence de la situation aucune action n’a été menée dans ce sens par l’Etat. La zone périphérique de Dakar reste touchée par une insécurité grandissante. La police informait hier de l’avancement de l’enquête sur un braquage de station d’essence perpétré lundi en banlieue à Jaxaay. La voiture utilisée par les suspects avait été retrouvée et le propriétaire entendu par les forces de l’ordre.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom