Le collectif FRAPP-France Dégage tient à marquer cette période de l’année où la fête d’indépendance du Sénégal est célébrée. Les membres du collectif ont ainsi tenu différentes manifestations qu’ils nomment “Acte”. “L’Acte 3” d’hier s’est soldé par l’arrestation de 6 personnes. Le collectif compte donc durcir ses actions et prévoit un “Acte 4” dès aujourd’hui.

Loading...

Le “04 avril, Poisson d’avril”

FRAPP/France Dégage se décrit comme une organisation politique qui réunit différents membres de la société civile. L’installation du géant Auchan a incité ses membres à s’ériger comme un collectif pour défendre le “commerçant sénégalais“. Avec l’implantation du premier Carrefour à Dakar en janvier 2019, le mouvement a également ajouté à ses slogans “Carrefour Dégage“.

Considérant la fête du 04 avril comme une “dé-fête de l’indépendance” et un “poisson d’avril“, les membres du collectif ont tenu à manifester devant le Ministère du Commerce hier où 6 de leurs membres ont été interpellés par la gendarmerie. Ils informent avoir déposé auprès des autorités leur demande depuis le 21 mars sans avoir reçu de réponse positive ou négative pour leur manifestation.

Des actions prévues

Ces arrestations sont jugées sans fondement par les membres de FRAPP/France Dégage. Sur un communiqué publié après l’arrestation de ces membres le collectif dit “poursuivre la lutte contre l’invasion par les multinationales de la grande distribution qui vont augmenter la pauvreté, le chômage, la dépendance“.

Un membre du collectif en live sur facebook a appelé à des sabotages dans les grandes surfaces pour exiger la libération des personnes arrêtées. Enfin, un rassemblement est prévu aujourd’hui à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom