Annoncée pour ce lundi 18 mars à Parakou, la marche du parti FCBE n’aura pas lieue. Elle a été interdite par le maire de la ville Charles Toko. L’autorité communale a notifié sa décision au parti à travers une correspondance en date de ce mercredi 13 mars 2019. Il explique que la requête “marche de protestation” formulée par les FCBE viole les mesures de maintien d’ordre.

Loading...

Une décision qui contraste avec celle du préfet du Littoral

Rappelons que l’édile de Parakou avait déjà interdit en février dernier « les manifestations publiques à caractère revendicatif ». Il justifiait cette décision par le souci de préserver la paix sociale, de protéger les biens et les personnes en cette période de « perturbation sociale ». Les Forces Cauris pour un Bénin Emergent sont donc interdits de manifester dans la ville de Parakou lundi prochain.

Une décision qui contraste avec celle prise par le préfet par intérim du Littoral il y a quelques jours. Celui-ci avait autorisé le même parti à organiser une marche  lundi dernier à Cotonou. Selon les organisateurs 20 mille personnes étaient descendues dans les rues de Cotonou ce jour-là.

Voir les commentaires

9 Commentaires

  1. Commenter :foutaises wé vous vous moquez de qui même ce qui est sur tu c’est très bien que c’est pas là population de parakou sui ta amené au pouvoir donc tu nés même pas garçon

  2. à ce ” nezard ” de Charles toko , son zèle va lui passer ; je souhaite que les militants fcbe ne respectent pas cette interdiction zélée

    • Olla Oumar
      C’est trop facile tes souhaits.
      Si tu es garçon ; brave tout seul l’interdiction.
      Et; tu regretteras toute ta vie.
      C’est bien d’etre à Pantin (93) en région Parisienne et ; demander aux pauvres populations d’allet au charbon
      Pauvre de toi
      Je passais
      Le Plombier

  3. Un acte noble de mon ami Charles.
    Écrivaillon disait l’autre d’en bas et prof d’agro renchérissait le Bouvier rentier de Peul.
    C’est ne pas connaître ou reconnaître le juriste qu’est Charles ; doublé de qualité exceptionnelle de rédacteur en chef et président de journal.
    Le juriste qu’il est se place au dessus du politique.
    Nous saluons sa décision pour le calme et la serenité dans sa cité.
    N’en déplaise à Yayi.
    Je passais
    Le Plombier

  4. Et c’est là…ou on voit le paradoxe du genre beninois..

    Faire confiance à un beninois..c’est faire preuve de naiveté

    Tiburce adagbé…nous a décrit le role de charles..sur l’avenement de yayi…dont en récompense..il fut le no…des renseignements..

    Situation notoire..comme..notre fameux prof d’agro..spécialiste des courbettes..et salamaleck…juste pour cacher..un carence intellectuelle…

    Dis je..aujourdhui pro talon…et in gra.t..vis à vis de yayi…celà se payera..cher

  5. L’ecrivaillon de Parakou et le latifundiaire de Calavi violent impunément la loi
    Mais ils seront rattrapés tôt ou tard et paieront de leur forfaitures

  6. “la requête…viole les mesures de maintien d’ordre.” Les mecs font juste une demande ils sont déjà en infraction. Si ce sont les termes de la réponse du maire, avec ça tu as le niveau du bonhomme.

    “période de « perturbation sociale” Elle n’est pas sociale la perturbation elle est politique. Personne ne relis les courriers dans cette mairie. Dire que c’est la 3ème vllle du pays que dirige cet équipe. ça craint, vraiment.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom