Dans le dernier numéro d’Envoyé spécial, France 2 nous faisait découvrir Basir, un Afghan ayant travaillé pour l’armée française durant quelques mois. Aujourd’hui, si ce dernier a fui la misère de son pays pour l’hexagone, ce qu’il y a trouvé n’est pas forcément mieux. SDF, il vit sous les ponts et lutte à sa manière.

Loading...

Entre 2011 et 2012, Basir officiait avec l’armée française. Envoyé spécial a d’ailleurs retrouvé des images d’archives, le montrant en pleine mission, dans la fameuse vallée de la Kapisa. Une collaboration longue et fructueuse qui lui aura permis d’obtenir une carte d’ancien combattant ainsi qu’une médaille, mais étrangement, aucun papier officiel.

Basir, de l’armée à la rue

Aujourd’hui en France, Basir se sent abandonné par l’État français, qu’il a aidé au péril de sa vie. SDF, vivant sous les ponts, ce dernier regrette son choix. Assurant avoir cru en un meilleur avenir, Basir est venu en France armé de ses rêves. Lettre de recommandation, contrats, il s’imaginait que l’hexagone allait le protéger. Le retour à la réalité a été très dur à accepter pour lui.

Un visa, refusé par deux fois

Son visa, il l’a demandé une première fois avant de se le voir refuser. Il retentera sa chance en 2015, avec la même finalité. Finalement, il se décide tout de même à venir en France. Il arrivera en mai 2017 à Paris, après un périple long, dangereux et sans saveur. Passant par l’Iran, la Turquie, la Grèce puis l’Allemagne, Basir a également dû s’offrir les services d’un passeur. Une arrivée qu’il n’oubliera jamais. Perdu, sans papiers, sans tente et surtout, sans argent Basir se heurte très vite à la difficile réalité. Abandonné, il confiera sa douleur à ses parents. “Quand ma mère a compris que je dormais dans la rue, elle s’est mise à pleurer. Elle m’a dit : “Toi, tu dors dans la rue .”

Aujourd’hui, il s’avoue fatigué. Fatigué, physiquement parlant, mais également mentalement. Abandonné par la France, celui-ci l’assure, “ce n’est pas normal“. Le documentaire lui, aura au moins eu le don de relancer son histoire et, peut-être, de faire bouger les choses pour lui, comme pour ses hommes et femmes qui ont longtemps accompagné la France, sans rien avoir eu en retour.

Voir les commentaires

2 Commentaires

  1. Est-ce qu’ils ont travaille gratuitement pour la Fance?. Est-ce, les seules de part le monde a travailler pour la France.?.
    Je doute que ce Documentaire bouge quelques choses, car si tous ceux-la qui, hors de la France qui ont travaille pour elle reclame venir en France, et oui la France serait submergee.

  2. Est-ce que la France a encore besoin des ces afghans ?.
    Je dis non !
    Alors, qu’est-ce que ces Afghans attendent? Que la France leurs octroyent le Passport francais.? Ils ne remplissent pas ces conditions, et la France a raison dans ce cas.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom