L’ex-président gambien Yahya Jammeh est rattrapé par sa gestion du pouvoir. Cet ancien président de la Gambie avait dirigé le pays d’une main de fer pendant 22 ans avant sa défaite surprise aux élections du 1er décembre 2016. Aujourd’hui réfugié en Guinée Équatoriale, l’ex-président est accusé d’avoir détourné d’importantes sommes d’argent pendant sa longue période au pouvoir. Une enquête d’un groupe de journalistes met gravement en cause la gestion peu orthodoxe du pays par le tout puissant président depuis son accession au pouvoir en 1994.

Près d’un milliard de dollars détourné

qLa somme incriminée est d’à peu près un milliard de dollars sur les 22 années de gestion du pouvoir d’Etat par Yahya Jammeh. La Banque centrale de Gambie, les aides de Taïwan (dont Yahya Jammeh avait très tôt reconnu l’indépendance) au développement du pays, et les importantes recettes générées par les télécommunications et autres activités, auraient servi à financer le luxe insolent dans lequel vivaient le président et son entourage. Yahya Jammeh doit passer des nuits blanches dans sa terre d’asile, la Guinée Équatoriale, depuis la publication de ce rapport par l’Organised crime and corruption reporting project.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom