La charte des partis politiques a été promulguée le 17 septembre 2018. Les formations politiques doivent s’y conformer dans un délai de six mois qui est arrivé à expiration hier dimanche 17 septembre. Seulement, les partis d’opposition et l’Udbn n’ont pas encore reçu leurs certificats de conformité. Doit-on  désormais les considérer comme des partis illégaux dès ce lundi ?

Pour Géraldo Gomez et Théophile Yarou, rien n’a vraiment changé. L’Union Sociale Libérale et les Forces Cauris pour un Bénin Emergent restent bel et bien des partis ayant une existence légale au Bénin. Pour le premier en l’occurrence Géraldo Gomez, l’Usl dont il est le secrétaire général adjoint chargé des questions stratégiques « continue d’exister jusqu’à nouvel ordre ». Le parti a son récépissé qui est référé sur la charte de 2003 donc c’est ce récépissé que l’Usl continue d’utiliser. Les démarches pour la mise en conformité du parti avec la nouvelle charte ont été faites.

Actuellement « nous attendons juste que les démarches administratives aillent jusqu’à leur terme » informe Géraldo Gomez. Il a par ailleurs rappelé que les débats sur des élections inclusives sont en cours au parlement. Cela pourrait donc permettre aux partis de continuer par exister selon lui.

Les FCBE continuent d’exister

Théophile Yarou a abondé dans le même sens que M Gomez. Pour le premier secrétaire exécutif national des FCBE, sa formation politique continue d’exister. « Le délai des 6 mois concerne les partis qui existaient et qui n’auraient pris aucune disposition pour se mettre en conformité vis-à-vis de la nouvelle loi. Donc nous considérons que notre parti continue d’exister jusqu’à ce que le ministère de l’intérieur nous délivre le certificat de conformité » a déclaré ce cadre du parti de Boni Yayi. Le ministère de l’intérieur n’a pas encore réagi sur la question.

1 COMMENTAIRE

  1. Qu’elle proposition de loi qu’il est difficile comme ça au députés depuis semaines et ils na rives à trouve une loi a dorc faut laissé ces députés malheureux la e

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom