Michael R. White, Américain de 46 ans, a été arrêté au cours de l’été 2018 après avoir vivement insulté l’ayatollah Ali Khamenei, le guide iranien. Jugé du côté de Machhad, au nord-est du pays, cet ancien militaire a été condamné à une peine de dix ans de prison. Une information confirmée par le New York Times.

Mark Zaid, son avocat, a par ailleurs affirmé que ces révélations étaient vraies, ajoutant qu’il avait écopé de deux ans pour insultes et de dix ans pour partage de photos personnelles sur les réseaux sociaux. Aux antécédents médicaux, Michael R. White inquiète, mais semble toutefois être traité dans de très bonnes conditions.

White, une relation amoureuse en Iran

Selon sa mère, le prévenu se serait rendu en Iran dans le cadre d’une relation amoureuse. Il aurait effectué le trajet à cinq ou six reprises afin de rendre visite à sa petite amie. Originaire de Californie, White devrait donc rester un long moment derrière les barreaux d’autant que les relations entretenues par Washington et Téhéran sont quasi nulles. À ce titre, c’est la Suisse qui représente les intérêts américains en Iran, et ce, depuis 1980.

Arrêté au mois de juillet dernier, ce n’est que le 9 janvier que Téhéran confirmera l’arrestation et la détention de cet ancien marine. Toutefois, les autorités ont toujours assuré que le traitement réservé à cet individu était conforme aux règles en vigueur et que celui-ci n’était pas plus maltraité qu’un autre. Il s’agit du troisième Américain détenu en Iran, deux citoyens, d’origine iranienne, étant actuellement derrière les barreaux de la République islamique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom