Acquitté par la Cour pénale internationale Laurent Gbagbo est en liberté sous conditions en Belgique. Ce fait n’a pas échappé au député français Jean-Paul Lecoq. Le parlementaire a interpellé le ministre français des affaires étrangères sur la question ce vendredi à l’Assemblée nationale.

« Pourquoi la France ne s’indigne pas, alors que toutes les conditions semblent réunies pour permettre un retour de l’ancien président ivoirien dans son pays, pour que enfin la réconciliation nationale y soit menée » a demandé M Lecoq. La réponse de Jean-Yves Le Drian a été laconique et claire : « Je n’ai pas d’avis particulier à donner ».

En liberté conditionnelle dans des pays tiers

Il conseille au député de se référer à la Cour pénale internationale pour avoir une réponse à sa question. Rappelons que Laurent Gbagbo a été acquitté le 15 janvier 2019 de même que Charles Blé Goudé. Les deux hommes étaient poursuivis pour crimes contre l’humanité. Après la décision de la CPI, le président ivoirien et son compatriote  devaient rentrés dans leur pays mais la procureur de la juridiction internationale a fait appel de la décision des juges. Fatou Bensouda a obtenu une libération sous conditions pour les deux ivoiriens qui sont actuellement dans des pays tiers.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom