Le ministre sénégalais de la pêche a tenu une conférence de presse hier pour s’exprimer contre les journaux Jeune Afrique et “Libération” du Sénégal. La source “Jeune Afrique” a publié les noms des bénéficiaires de pots de vins versés par la société espagnole Defex à différentes personnalités du Cameroun mais aussi du Sénégal. Le ministre de la pêche Oumar Guèye aurait reçu un peu moins de 10 000 euros.

Loading...

L’affaire Defex en question

Le ministre de la pêche avait annoncé dès hier matin la tenue d’une conférence de presse sur les accusations portées sur sa personne dans une affaire de contrat d’armement reliant la société Defex au gouvernement camerounais. Pour rappel le juge italien José La Marta était en charge de l’affaire qui implique cette société espagnole ainsi que des personnalités africaines dont l’ancien ministre de la défense camerounaise Edgar Alain Mebe N’go. Ces dernières auraient été corrompues par l’intermédiaire d’un français du nom de Phillipe Bourcier frappé d’un mandat d’arrêt.

“Allégations mensongères et diffamatoires”

Le ministre de la pêche a déclaré n’avoir jamais séjourné au Cameroun où il ne connait “aucune autorité“. Il ajoute que son seul compte bancaire est ouvert dans “les livres de la Banque Atlantique” où aucun virement de ce montant n’a eu à transiter. Il précise qu’aucun “des départements qu’il a eu à diriger n’a eu à travailler avec Defex“. Pour se laver de ces accusations qui peuvent entacher “son honneur“, le ministre informe qu’il enverra “des citations directes” à chaque groupe de presse dont Jeune Afrique pour “qu’ils apportent la preuve de leurs allégations mensongères et diffamatoires“.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom