OneWeb est un projet de l’entreprise du même nom qui a pour ambition de fournir un accès mondial au haut débit. Ce 27 février un projet donnait un coup de semonce en  lançant six satellites de fabrication française sur orbite à l’aide d’une fusée russe. Une entreprise audacieuse qui aurait nécessité des partenaires tout aussi audacieux ; et parmi eux, le Gouvernement du Rwanda.

Le Rwanda précurseur mondial

Le projet One web serait un projet d’envergure. Les six satellites ne seraient que l’avant-garde d’une phase pilote de 648 satellites dont 600 opérationnels et 48 en appoint, que l’entreprise américaine désire mettre en orbite d’ici 2021. Mais pour cela il lui faut des fonds ; beaucoup de fonds. Ce Lundi, la firme  aurait annoncé avoir pu réunir un total de 3,4 milliards de dollars, provenant de divers partenaires dont le seul public serait le gouvernement du Rwanda.

Et si la participation de l’état n’était pas divulgué, Oneweb déclarait néanmoins à Jeune Afrique que ; « le gouvernement du Rwanda est un soutien à long terme de Oneweb, Il investit massivement dans l’innovation et la connectivité ». Une posture de leader que celle du Rwanda qui depuis quelques années, fait montre d’une volonté farouche de se poser en leader économique sous-régional voir continental.

Les TICS et le Rwanda

Le secteur des TIC offre assurément plusieurs possibilités de croissance ; du commerce électronique aux services en ligne, en passant par les technologies mobiles, au développement d’applications et l’automatisation. Les technologies de l’information et de la communication(TIC) peuvent être, si abordés de manière audacieuses, un moteur essentiel de développement économique. Et cela le Rwanda l’aurait compris, étant donné son positionnement selon les observateurs de pays africain connaissant la croissance la plus rapide dans le secteur des TIC avec son centre régional de formation et de recherche en TIC.

Le projet Oneweb pourra donc de manière efficiente comblé à la fois  les ambitions et les besoins du pays en développement de l’accès de sa population aux services Internet. « C’est un pays avec une fracture numérique urbain/rural importante qui peut être comblée avec la technologie OneWeb ; (…)OneWeb est donc un choix naturel » témoignait la firme américaine.

Un fracture numérique que le gouvernement avait déjà commencé à juguler par une innovation faisant aujourd’hui école, les ‘’Bus TIC’’. Des bus, 04 en tout, transformés en cybercafés mobiles offrant un accès à l’information via Internet et d’autres installations multimédias dans les zones rurales où l’électricité et l’accès aux services Internet constituent un problème.

1 COMMENTAIRE

  1. Ce Kagame doit être un exemple pour notre continent.
    Il joint l’acte à la parole contribuant au développement de son pays qui caracole en tête de croissance économique et de PIB par tête d’habitant.
    Il n’est ni Docteur, ni économiste et pourtant il n’a rien à envier aux collectionneurs de faux diplômes qui se la jouent dans mon pays.
    Laissez Talon travailler. Il fera du Benin ce qu’est aujourd’hui le Rwanda de Kagame.
    Je passais
    Le Plombier

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom