La décision des juges de la chambre d’appel de la Cour pénale internationale relative à la mise en liberté sous condition de l’ancien président Ivoirien et de son collaborateur n’est visiblement pas du goût de tous les Ivoiriens. Une motion de protestation a été déposée contre l’appel de la procureure de la CPI. Ledit document a été déposé au siège de l’union européenne à Bruxelles par trois Ivoiriens.

3 cadres de la plateforme EDS

Les auteurs de cette action seraient des cadres issus de la plateforme, Ensemble pour la Démocratie et la Souveraineté (EDS). Ils ont pour nom: Pascal Logbo, Christian Vabé et Boga Sako. Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé avaient été libérés à l’entame du mois de février. Dans le but de protéger l’intégrité du processus judiciaire, des conditions leur ont été imposées avant leur mise en liberté.

Au nombre de ses conditions il y a l’obligation de résider dans un État membre de la CPI, en attendant un éventuel procès en appel. Laurent Gbagbo depuis cette décision réside en Belgique. Quant à Charles Blé Goudé il est toujours dans l’attente d’un pays d’accueil.

4 Commentaires

  1. Du n’importe quoi! il y a des gens qui pensent que la prison ne se défère pas de l’homme, sachez que tous ceux qui ont milité pour que Gbagbo reste toujours en prison ont complètement tort! Tous, savons ce qui s’est passé en CIV. IL Y A DES GENS QUI IGNORENT CEUX QUI ONT COMMANDITE CETTE CRISE IVOIRIENNE. ILS SONT TOUS PROCHE DE NOUS MAIS ONT PEUR ET/OU REFUSENT DE DIRE LA VÉRITÉ

    • Arrêtez d’écrire des choses pareils de nos jours tout le monde entier connaît la vrai vérité .les rois de ce monde qui gouverne ce monde font ce qu’ils veulent mais il ya un roi au dessus de tout ces rois qui n’a pas encore dit son dernier mot.Continuer on vous regarde.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire