Liesse mais également deuil hier, dimanche 24 mars 2019 au stade de l’amitié Général Mathieu Kéroékou de Kouhounou à Cotonou. Outre le score -2 buts à 1-, le bilan du match Bénin-Togo comptant pour la dernière journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) de football 2019, c’est aussi de l’altercation et de la perte en vie humaine.

Loading...

«Les pompiers ont enregistré en fin de match, 14 victimes dont une décédée» a confié à Frison Radio, un sergent-chef du Centre de secours des sapeurs-pompiers de Sodjatinmè à Cotonou. Cela est dû au comportement et à la gestion de cette foule de Béninois, tous animés par l’envie de pousser leur équipe nationale à la qualification pour la CAN 2019 en Egypte. «Une véritable marée humaine» avoue l’agent.

Tir de balle

Dans la foule, beaucoup de supporters ont perdu la tolérance et le respect des instructions de la Police. L’agent interviewé par Frison radio parle de «marée humaine qui ne veut pas respecter le dispositif sécuritaire et les injonctions des forces de l’ordre». «Cet état de chose a créé de bousculades entre supporter et d’altercations entre policiers et  supporters», raconte-t-il.

A ses dires, parmi les victimes, il y a eu deux blessés graves. «L’une ayant reçu une balle dans le bras droit présentant une plaie grave suivie d’une hémorragie a été évacuée au CNHU». La victime décédée, quant à elle, est «un jeune de 21 ans retrouvé par terre dans un état d’arrêt cardio-ventilatoire avec une plaie légère dans le dos». Toutes les tentatives de l’équipe du SAMU pour le réanimer ont été vaines. Le corps est déposé à la morgue du CNHU.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom