Au cœur de toutes les critiques dans la presse et dans son entourage, Meghan Markle, l’ancienne actrice américaine, devenue membre de la famille royale britannique a été défendue par Stéphane Bern. Le journaliste et animateur de radio estime que la société anglaise est assez injuste envers celle qui s’est fait un nom dans le monde du cinéma en 2011, grâce à son rôle de Rachel Zane dans la série télévisée judiciaire Suits : Avocats sur mesure.

Meghan Markle comme la princesse Grace de Monaco?

Les dernières virulentes critiques dans la presse anglaise sur l’épouse du prince Harry sont intervenues suite à la quatrième démission d’un membre du personnel de la duchesse Sussex. Amy Pickerill, désormais ancienne responsable de la communication de Kensington Palace depuis 2016. Elle a annoncé son intention de déposer le tablier. Pour Stéphane Bern la vague de démissions qui est constatée n’est rien d’autre que inadaptation des employés aux exigences de la duchesse Sussex.

Il estime que ces membres n’étaient pas habitués à travailler sous pression comme l’exige certaines réalités contemporaines. «Ils ne sont pas habitués à recevoir des mails la nuit, pour eux c’est du harcèlement.» a martelé l’expert des royautés en Europe qui qualifie d’efficaces les méthodes de travail modernes de Meghan. Il finit par comparer l’ancienne actrice américaine à une autre grande figure de la royauté. «Son professionnalisme me fait penser à celui de la princesse Grace de Monaco, qui prenait à l’époque sa fonction très à cœur, avec une organisation extrêmement sérieuse» déclare Stéphane Bern.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom