La situation politique au Congo démocratique reste un peu tendue. Après les manifestations qui ont eu lieu dans plusieurs localités du pays en réaction aux résultats des élections sénatoriales, les autorités annoncent pour le lundi prochain «une importante» réunion interinstitutionnelle. Vital Kamerhe, directeur de cabinet du président congolais projette qu’à cette rencontre beaucoup de décisions importantes seront prises probablement pour apaiser la tension sociale.

Félix Tshisekedi battu à plate couture dans ses fiefs

Les partisans de Félix Tshisekedi très mécontents, demandent la démission des députés provinciaux. Pour Augustin Kabuya, un des secrétaires généraux adjoints de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), les «députés provinciaux doivent tous démissionner et laisser la place à leurs suppléants! ». Certains vont plus loin et parlent de trahison. Les traces des manifestations qui ont secouées la RDC restent visibles. Les militants de l’UDPS, parti présidentiel ont investi la rue pour protester contre la large victoire aux sénatoriales du 15 mars de la formation politique du président Kabila.

Selon les résultats, le PPRD a battu à plate couture la coalition au pouvoir. Cette victoire qui a suscitée la colère de l’UDPS était encore plus remarquable dans les fiefs de Félix Tshisekedi. La rencontre du lundi pourrait permettre d’éviter un éventuel affrontement entre les partisans des deux formations politiques. Le camps Kabila par un communiqué avait annoncé qu’il est prêt à répondre si les manifestations reprenaient.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom