Aux USA, malgré les récents efforts du président américain Donald Trump pour amener son homologue nord-coréen à abandonner ses projets nucléaires, rien, pour l’heure, n’indique que ce dernier veuille épouser cette idée. Et pour cause, le pays ne semble pas enclin à renoncer à ses rêves de puissance au profit d’une promesse de rayonnement économique.

Mais le président Trump ne veut pas baisser les bras. Il tente une fois encore de convaincre le leader de Pyongyang de rejoindre sa cause en accédant à une vieille requête des nord-coréens : cesser toutes les manœuvres militaires avec la Corée du sud. Objectif de cette décision : soutenir les efforts diplomatiques dans le dossier nucléaire de Pyongyang. D’après un communiqué, la décision a été prise après un échange téléphonique entre les ministres de la défense de la Corée du sud et des USA de « mettre un terme aux séries de manœuvres Key Resolve et Foal Eagle » .

Toutefois, une manœuvre déjà prévue en mars 2019 aura lieu. Les autorités américaines annoncent qu’elles seront modifiées. S’exprimant sur le risque d’un avantage de Pyongyang quant à la non-préparation des troupes américaines et sud-coréennes, Washington a affirmé qu’il y avait peu de chances que le régime nord-coréen tente quoique ce soit contre le sud dans les conditions actuelles.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom