Le monde du jeu vidéo vient d’entrer dans une nouvelle ère. En effet, Google vient de dévoiler son tout nouveau service de gaming en streaming. Une annonce effectuée à l’occasion de la Game Developer Conference de San Francisco. Baptisé Stadia, ce service lui ne manque clairement pas d’ambition.

L’objectif annoncé du géant Américain ? Permettre à n’importe qui de jouer via Google Chrome, sur n’importe quel appareil (PC, smartphone, télévision, tablette) et ce, n’importe où. La seule condition ? Avoir un accès à internet. Pour le moment, aucun jeu partenaire n’a été annoncé alors que le prix de ce service lui, est également inconnu. Cet été, la firme devrait toutefois en dévoiler davantage. 

Démocratiser l’accès aux jeux vidéo

Une chose apparaît toutefois certaine, l’idée centrale est de démocratiser l’accès au gaming en permettant à des milliards d’utilisateurs de jouer à la console… Sans console. Les développeurs sont également directement visés par ce service puisqu’une plateforme permettant de concevoir ou d’adapter les jeux vidéo au service Stadia sera également disponible.

Pour jouer, il n’y aura besoin de pratiquement rien puisque, aucun téléchargement ne sera nécessaire. Idem au niveau de l’installation où tout se fait via cloud. Les jeux tourneront dans les data centers de Google et nous seront directement envoyés via les tuyaux internet. Au niveau des promesses, Google voit grand avec de la 4K, HDR 60 images/secondes. Principal point de questionnement ? La latence, ces petits moments de blanc entre votre prise de décision et l’action dans le jeu. Acceptable avec un câble ethernet, aléatoire avec la Wifi, Google a pensé à tout, assurant qu’une manette spéciale avait été créée.

Le catalogue Google, juge de paix

La plateforme elle, ne survivra que grâce à son catalogue. Si ID Software et Doom Eternal étaient bien présents dans la salle de présentation, tous les regards se sont tournés vers le patron d’Ubisoft, lui aussi invité. Toutefois, il reste encore énormément de travail à Google d’autant plus que la concurrence arrive à toute vitesse. Microsoft devrait proposer un service du même genre avec xCloud tandis que Sony propose déjà 750 jeux dans son service Playstation Now. Amazon et Apple seraient également intéressés pour se lancer dans le gaming. La bataille s’annonce féroce.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom