Un lion géant a bel et bien existé au Kenya, il y a 20 millions d’années. Cet animal naturellement plus grand que les lions de notre époque appartenait à la famille des hyénodontes selon les chercheurs qui ont étudié son fossile. Les os du hyper-prédateur étaient soigneusement conservés dans un musée du pays avant de tomber sous les yeux de Matthew Borths.

Ce chercheur est celui qui a découvert le fossile en 2013. Il était de  passage au musée de Nairobi où il menait des recherches, quand une collection appelée « hyènes » a attiré son attention. Il demande à ce qu’on mette à sa disposition le contenu de cette collection. C’est alors que le chercheur découvre les fossiles du Simbakubwa Kutokaafrika qui n’est que la traduction littérale de « Grand lion d’Afrique » en swahili. Les dents, la mâchoire et d’autres os de l’animal avaient été découverts lors d’une fouille menée à la fin des années 1970 dans l’ouest du Kenya. Ils étaient donc conservés dans le musée de Nairobi.

“Un hyper-carnivore”

Matthew Borths s’est rapidement intéressé au fossile qu’il se mit à analyser en 2017  avec le concours de Nancy Stevens, une chercheuse. Ils ont révélé au public, les conclusions de leur étude cette semaine dans le Journal of Vertebrate Paleontology. M Borths a expliqué que Simbakubwa était « un hyper-carnivore spécialisé (en raison de ses dents massives), (et) beaucoup plus grand que le lion actuel et peut être plus grand qu’un ours polaire ». Il appartenait à la famille des hyénodontes parce que ses dents ont des ressemblances avec celles des hyènes de notre époque.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom