Ce n’est plus nouveau les mystères dont les proches du président gabonnais entourent les informations relatives à sa santé. Mais les rumeurs qui se sont faites insistantes à nouveau sur le probable retour sur un lit d’hôpital du numéro 1 du Gabon ont en effet été confirmées par l’hebdomadaire Jeune Afrique dans une de ses publications ce lundi 15 avril. Ce média panafricain pense que le fils de Omar Bongo a quitté le pays pour se rendre à Londres pour des soins.

Un avion de la flotte présidentielle à Londres

«Libreville, le 4 avril à 13h04. Un avion décolle de l’aéroport Léon-Mba. Destination: Stansted, près de Londres, où il atterrit à 20h32. Selon nos sources, cet appareil, immatriculé P4 BBJ, est bien celui de la flotte présidentielle, attribué à Sylvia Bongo Ondimba, la première dame» a détaillé l’hebdomadaire. L’autre chose qui semble confirmer la thèse d’une sortie du président gabonais du pays est l’annulation d’une sortie qui était en préparation dans le Haut-Ogooué. Le média indique qu’il «devait s’y rendre depuis Libreville le 5 avril. Une délégation avait été constituée à cet effet. ». «Mais le voyage, qu’organisait Cyriaque Andjoua, le Conseiller spécial chargé de la sécurité du président, a été annulé» martèle Jeune Afrique qui fait observer d’autres signes évocateurs de l’absence du président.

Même avec les précisions données par ce média qui a priori a des personnes assez proches de la présidence gabonaise, le secret sur le réel état de santé de Ali Bongo est gardé. Les autorités gouvernementales persistent et continuent de faire croire à l’opinion publique que le président jouit d’une très bonne santé et serait en pleine forme.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom