Bien qu’officiellement renversé après que la coalition composée des États-Unis, des Kurdes ou encore des Français aient réussi à éradiquer la présence physique de l’État islamique en Syrie, ce dernier continue d’œuvrer via certaines cellules éparpillées un peu partout dans la région. Preuve que la lutte n’est pas encore terminée, des combattants de Daesh viennent de frapper en Arabie Saoudite.

Dimanche matin, le groupe djihadiste a officiellement revendiqué l’attaque menée ce weekend contre le siège des services de sécurité de la ville de Zulfi, localisée à quelque 260 kilomètres au nord de la capitale Ryad. Une attaque au cours de laquelle pas moins de quatre hommes sont trouvé la mort. Selon l’agence de presse officielle saoudienne, SPA, trois représentants des forces de l’ordre ont également été blessés.

Daesh, de nouvelles cibles ?

Une attaque qui prouve ainsi que Daesh continue et va probablement continuer à frapper dès qu’il en aura l’occasion. Si la menace de gros attentats, comme ceux perpétrés à Paris en 2015, semble peu plausible, il apparaît toutefois clair que des actions éclairs, menées un peu partout au Moyen-Orient ou en Europe pourraient continuer à avoir lieu. De quoi forcer les autorités à ne surtout pas relâcher la pression, d’autant plus que l’EI semble également prêt à s’attaquer à non pas des individus mais bel et bien des représentations de la sécurité et autres services publics.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom