L’appel à manifester des partis de l’opposition a bien été suivi dans le département du Couffo. Plusieurs militants de ces formations politiques sont descendus dans les rues de Dogbo, Azovè, Toviklin, Djakotomey et Lalo pour réclamer des élections législatives inclusives. Ils dénoncent l’exclusion de leurs partis de ces joutes électorales.

Loading...

“Nous ne pouvons jamais accepter ça”

Selon le correspondant de Soleil Fm dans la région, les éléments de la police républicaine ont empêché les manifestants de progresser. La tension demeure vive. Le porte-parole des protestataires de Dogbo s’est confié à la chaîne de radio. Il assure qu’il n’y aura pas d’élections sans l’opposition. « Nous sommes des citoyens à part entière. Nous sommes de Dogbo, nous sommes des béninois, mais malheureusement, le pouvoir dit de la Rupture nous empêche d’aller aux élections. C’est notre droit de vote et nous ne pouvons jamais accepter ça » a-t-il déclaré.

Des manifestants dispercés par la police à Cotonou

Les militants de l’opposition ont aussi manifesté à Cotonou. Mais ils ont été dispercés par la police Républicaine et l’armée selon Jeune Afrique. Le média panafricain dit avoir aussi remarqué plusieurs élements des forces de l’ordre dans le centre de la ville de Cotonou. Ils étaient présents pour quadriller la zone. Ces hommes étaient lourdement armés a également constaté l’hebdomadaire.

Voir les commentaires

14 Commentaires

  1. Je ne sais pas d’où ou à quelle rivière vous buvez. Mais gardez ceci à l’esprit: ce ne sont pas les députés de l’opposition qui seront les seules victimes de ce qui se prépare. Vous le serez tous! Mais au moment vous allez le savoir ce sera déjà trop tard! Le pouvoir absolu écrase tout! Nul ne sera épargné. Mais il est plus salutaire qu’il y ait une limite au pouvoir absolu pour freiner les ambitions démesurées des gouvernants. C’est tout le peuple qui en bénéficiera. Réveillez-vous!

  2. Le peuple reste souverain et au dessus de toutes les lois.
    Pour les émissaires de la ruptures (les klébés du pouvoir actuel), si vous ne le saviez pas, sachez à présent que le peuple a le droit (que ce soit à la demande ou pas d’un parti politique) de revendiquer son droit constitutionnel qui est la plus importante et au-dessus de toutes les autres lois.
    La CENA a reconnu publiquement avoir commis des erreurs, donc ces élections dans ces conditions sont illégitimes. Point final.
    Toute action du peuple (minoritaire ou majoritaire) ,qu’il soit autorisé ou pas, devient légitime.
    Et ça, même le régime actuel le sait, et il s’entête.
    Qui sème le vent récolte la tempête.

  3. Faire 4 ans à la maison ne tuera pas les députés de l’opposition. Je vois qu’il y certains qui souffrent de cette situation plus que les opposants même. Je leur souhaite la paix du coeur.

  4. Revenez sur terre. Ce n’est que des élections. Ce n’est pas la fin du monde. On dirait que vous allez cesser de vivre après le 28 avril. L’opposition n’a pas pu se faire accepter dans la course. Vous n’allez pas mourir pour ça voyons.

  5. Jusqu’a Quant La Pagaille Va Cèsser En Republique Du Bénin?. Le Président De La Republique N’a Rien Fait De Mal. Nous Avons Des Députés Tricheurs Qui Ne Veulent Pas Se Conformer À La Loi Qu’ils Ont Voté À L’unanimité. C’est La Mafia. Qu’ils Partent Se Coûcher Pour 4ans. C’est Très Bien Fait Pour Eux.

    • Qui a voté quelle loi à l’unanimité? Vous êtes sur quelle planète?
      Je pense que vous ne savez pas de quoi vous parlez. Lorsqu’on ne sait pas quelque chose, on observe, et on fait preuve d’intelligence en se taisant.
      Aucune loi n’a été votée à l’unanimité. Cela s’appelle “association de malfaiteurs”. Il crée une loi qu’il fait voter par ses amis, et parce que le PRD refuse de sacrifier la démocratie en conservant son parti ce qui affaiblit la mouvance, ils attendent quelques jours avant les candidatures pour ajouter une pièce qu’ils rendent exprès obligatoire alors que cette pièce n’est MEME pas inscrite dans la loi régissant code électoral: ça s’appelle VIOLATION DE LA LOI que les mouvanciers eux-mêmes ont voté.
      Deuxièmement, il est inadmissible qu’un organe comme la CENA, qui est censé réfléter l’équité et la transparence, reconnaisse publiquement et devant le monde entier avoir commis des fautes dans l’analyse des dossiers des mouvanciers, et que malgré cela, ils reçoivent un récépissé. Rien que cela, devrait annuler tout le processus électoral pour transparence et conduire le président de la CENA au tribunal et en limogeage immédiat.
      Malgré cela, vous avez même encore le courage de parler? C’est que vraiment, vous être possédés.
      Le monde entier sait que le régime fait cela pour se perpétuer au pouvoir; mais laissez-moi vous rassurer: vous voulez une assemblée à la botte de celui-là? c’est votre choix. Mais ce n’est certainement pas le choix de la majorité des béninois.
      Et une petite leçon: modérez votre agitation, parce que quand le vent se lève, il souffle, et quand le vent souffle, la roue tourne très vite.
      Dans la vie, on trouve toujours plus fort et plus rusé que soi.
      Nous n’avons pas peur de vous, ni du régime, ni des rwandais qu’ils ont recrutés en masse, équipés et injectés dans nos corps armés (nous sommes au courant). Nous les démasquerons tous. Des noms commencent à être dévoilés.
      Puisse Dieu avoir pitié de vous.

    • Tu ne sais même pas de quoi tu parles! Quel vote à l’unanimité! Renseignez-vous avant de parler! N’oubliez pas: le régime du PRPB était basé sur des textes. La dictature marxiste était basée sur des textes, et nous savons tout le mal qu’il a causé aux Béninois. Il ne s’agit pas de dire “respect des textes”. L’apartheid était basé sur des textes. L’esclavage était basé sur des textes. Ouvrez les yeux enfin!

  6. Maintenant que la révolution est en marche, il faut la conduire jusqu’à la victoire du peuple. Aucun sacrifice n’est à présent de trop. Il s’agit de renverser le dictateur jusqu’á la bonne date. La démocratie et la liberté pour notre peuple.

  7. L’armée..doit recevoir..un ultimatum…de choisir son camp..

    Soit elle est du coté du peuple…dont elle a la charge de défendre…ou une imposture

  8. l’ennemi…l’adversaire du peuple c’est bien..ceyux qui sont armes payés par l’argent du peuple

    Pourquoi le peuple va travailler..afin de payer…leurs bourreaux…?

    Voilà des pites pour l’opposition..

  9. Le pouvoir n’a jamais dit qu’ils n’iront pas au vote.
    Il y aura vote mais l’issu du vote est réserve au peuple.
    Donc rien de grave.

Répondre à Castro Fidel Annuler la réponse

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom