Les problèmes judiciaires sont toujours d‘actualité pour l‘ancien numéro 1 des constructeurs automobiles Renault et Nissan. Selon les informations qui ont été relayées par plusieurs médias internationaux, il risque d‘être à nouveau inculpé. Toujours en garde en vue à Tokyo au Japon, il pèse pour l‘instant sur lui des soupçons de détournement des fonds de Nissan et d‘abus de confiance. A en croire la presse, le bureau des procureurs de Tokyo va mettre Carlos Ghosn en examen et ce dès lundi.

Le nom de son fils cité

Pour cette affaire qui concerne beaucoup plus le groupe japonais,
Antonny, le fils du mis en cause est cité par les enquêteurs. Selon les informations de la chaîne publique NHK, la société d’investissement du jeune homme de 24 ans a reçu des fonds émanant de Nissan. Carlos Ghosn aurait transféré ces fonds via une ou des sociétés «coquilles vides». Les enquêteurs japonais ont entrepris des démarches auprès des autorités américaines afin d’écouter le fils du mis en cause.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom