La déchéance est totale pour Carlos Ghosn, après avoir passé près de 100 jours en prison, l’ancien tout puissant patron du groupe Renault-Nissan a été de nouveau interpellé par les autorités judiciaires, alors qu’il venait de quitter la prison il y a quelques semaines. L’ancien magnat de l’automobile avait prévu de donner une conférence de presse ce jeudi 11 Avril, mais suite à sa nouvelle interpellation, Carlos Ghosn devra garder le silence.

Loading...
Carlos Ghosn a toujours plaidé son innocence face aux divers accusations dont il a fait l’objet. Il se dit être victime d’un vaste complot organisé par des cadres du groupe Nissan, qui a visé à l’empêcher de conduire à bon terme certains projets. Ce Lundi, s’est ouvert l’assemblée générale extraordinaire du groupe Nissan qui se tient à Tokyo, en présence des plus hauts dirigeants du constructeur japonais.

Nissan voit son avenir sans Carlos Ghosn

Hiroto Saikawa, le patron exécutif a notamment pris la parole pour exprimer ses profonds regrets face au tollé qu’a suscité le scandale Carlos Ghosn et ses répercussions sur Nissan. Saikawa a indiqué la nécessité d’instaurer un nouveau mode de gouvernance au sein du groupe Nissan, afin d’empêcher un certain nombre de dérives. Au cours de l’assemblée générale, les dirigeants de Nissan ont décidé de tourner définitivement la page Carlos Ghosn en votant la révocation de son mandat d’administrateur. Nissan a donc décidé de tracer les sillons de son avenir, sans celui qui fut pendant de nombreuses années, l’architecte de la performance du constructeur nippon.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom