Il y a quelques jours, Carole Ghosn, femme de l’ancien patron de l’alliance franco-japonaise Renault-Nissan, fuyait le Japon. Une expérience compliquée pour elle, qui a assuré avoir été étonnée de décoller, elle qui s’attendait à se faire sortir de l’avion jusqu’à la dernière seconde. Bien entourée, elle a ainsi été aidée par l’ambassadeur français au Japon qui ne l’a pas abandonné à son sort.

Toutefois, suite à ce départ précipité, de nombreuses questions se sont posées. Revenue sur le sol japonais, Carole Ghosn a été entendue au tribunal de Tokyo jeudi dernier, concernant les nouveaux soupçons de malversations reprochées à son mari. Dans les faits, Carlos Ghosn est soupçonné d’avoir fait transiter d’importantes sommes d’argent en passant par le sultanat d’Oman.

Carole Ghosn, témoin d’une affaire à rebondissements

Selon son avocat, maître Junichi HironakaCarole Ghosn s’est ainsi montrée disponible et n’a pas hésité à répondre avec une grande sincérité à toutes les questions posées par les magistrats. Il n’a toutefois pas donné plus de détails concernant cet entretien qui, aura toutefois duré un peu moins de trois heures. Entendue en qualité de témoin, Carole Ghosn ne devrait d’ailleurs pas avoir à retourner face à la justice.

Carlos Ghosn accuse Nissan de complot

Pour rappel, Carlos Ghosn est retourné en prison le 4 avril dernier après avoir à nouveau été arrêté par les forces de l’ordre, un mois seulement suite à sa libération sous caution et conditions. Âgé de 65 ans, l’ancien patron de Renault et Nissan a toutefois décidé de se battre et a récemment enregistré une vidéo au cours de laquelle il s’est montré très accusateur. Transmise aux chaînes du groupe TF1, cette vidéo le montre en train d’accuser le groupe Nissan d’avoir préparé un complot à son encontre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom