Laurent Gbagbo, l’ancien président de la Côte d’Ivoire se rappelle encore des moments qu’on pourrait qualifier de sombres dans sa vie politique. En effet, sur sa page facebook, il a laissé un message pour évoquer l’anniversaire de son arrestation qui a été le début d’une longue bataille juridique à la Cour Pénale Internationale. Il a profité de ce canal, pour rendre hommage à un de ses collaborateurs qui a trouvé la mort lors de cette interpellation par les rebelles appuyés par l’armée française.

Le négociateur de l’accord de Ouagadougou

«11 avril 2011 , 11 avril 2018 . Aujourd’hui par la grâce de DIEU je suis libre. Nous venons de très loin . Ma côte d’Ivoire bientôt j’arrive !» a laissé lire Laurent Gbagbo sur le réseau social de Mark zuckerberg. Il s’est également rappelé de son ancien collaborateur en la personne de l’ancien ministre Désiré Asségnini Tagro. « Hommage à toi digne homme. Je continue de te pleurer » avait-il ajouté.

L’illustre disparu était au moment des événements ayant débouché sur son décès, le secrétaire général de la Présidence de la Côte d’Ivoire. Il avait également été le conseiller spécial de la présidence de la République auprès de Laurent Gbagbo. En plus des différents postes qu’il a occupé, il a été ministre de l’Intérieur. Il avait été le négociateur des accords de Ouagadougou datant de 2007.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom