En France, un nouveau cas de violence dans un établissement fait couler beaucoup d’encre et de salive. Ce jeudi, c’était un professeur d’un collège de la banlieue de St Denis, qui était attaqué en pleine école avec un  pistolet à bille. Le coupable, un adolescent est interpellé et mis en examen.

Mis en examen à 15 ans pour un « attentat »

Ce jeudi, vers 15 heures, rapporte un média français, une enseignante de 26 ans était agressée dans sa salle de classe par un ancien élève de 15 ans, exclu il y a deux ans et déscolarisé. La victime, aurait réussi à s’en sortir sauve en parant avec son avant-bras les projectiles qui visaient son visage. L’assaillant une fois son méfait accompli s’enfuyait en criant « c’est un attentat ». Les faits se déroulaient au collège Elsa-Triolet de Saint-Denis.

Le samedi suivant, le personnel du Collège accompagné de certains parents d’élèves organisaient un sit-in sur le parvis de la Basilique de Saint-Denis pour protester contre l’inaction des autorités ministérielle devant cette vague de violence ; et dimanche le jeune adolescent interpellé était mis en examen et placé sous contrôle judiciaire, le mieux que l’administration judiciaire pouvait faire étant donné l’âge du prévenu est en dessous de l’âge requis pour une détention provisoire.

Ces agressions selon les médias, seraient dans la région, récurrentes. La semaine précédente, une assistante et un professeur était agressé au collège Diderot d’Aubervilliers. En mars, un enseignant aurait été agressé au collège Les Courtilles à Saint-Denis, alors qu’au lycée Paul Eluard, des élèves étaient pris avec des battes et des marteaux en leur possession.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom