À l’heure à laquelle le Rwanda commémore le 25e anniversaire du génocide de 1994, les réactions sont nombreuses. Que ce soit en France, en Belgique ou en Afrique, les témoignages pleuvent. Récemment, c’est le Nigeria qui est montré en première ligne, par l’intermédiaire de son vice-président, Yemi Osinbajo.

Dimanche dernier, celui-ci s’est ainsi rendu du côté de Kigali, afin de participer au lancement des commémorations. Interviewé à ce sujet, ce dernier a tenu à mettre en garde, invitant le monde entier à rester sur ses gardes. Le nationalisme grandissant, le racisme de plus en plus présent et les discours de haine de plus en plus récurrents sont, à ses yeux, une véritable menace. Toutefois, aujourd’hui, la situation serait plus préoccupante puisque le monde entier est actuellement touché par cette déferlante.

Le vice-président Osinbajo lance un appel

Lançant un appel aux grands de ce monde, le vice-président Osinbajo a ainsi rappelé qu’il était de leur devoir de garantir la paix pour tous leurs citoyens. Aujourd’hui, malheureusement, de plus en plus de déviances sont observées. Selon lui, il est ainsi temps de mettre de véritables projets en place afin que les événements passés les plus graves, ne se répètent pas dans les prochaines années. C’est d’ailleurs pourquoi le Nigeria a décidé d’être représenté à Kigali. « La chose la plus importante à faire est de reconnaître certaines expériences ».

Kagame souligne le rôle joué par le Nigeria

Aujourd’hui, si le monde a appris de ses erreurs et est au courant des événements tragiques qui ont pu se produire à travers le globe, les nouvelles générations semblent toutefois avoir un réel travail de mémoire à fournir. « Personne ne veut revivre ce qu’il s’est passé au Rwanda, si vous écoutez les discours d’aujourd’hui (le 7 avril), il est très clair que les blessures ne sont pas toutes encore refermées » a continué le vice-président nigérian. Un discours et une présence que le président Kagame n’a pas manqué de saluer. « Nous vouons le plus grand respect à ceux qui ont eu le courage d’agir dans le bon sens » a ainsi assuré le président rwandais.

2 Commentaires

  1. Concours d’hypocrisie internationale…et personne ..sauf les rwandais…qui peuvent en tirer les leçons

    Que celà s’appelle génocide..,que celà s’appelle tuerie…c’est toujours la meme mort..au final

    On sort..des matériels de guerre…au benin..pays frère du nigeria..devant un peuple à mains…nues..et personne ne dit rien

    Des mabassadeurs..sont là..ils n’envoient pas des cables..pour prévenir

    Alors….alors donc…qu’ils gardent leurs déclarations idiotes…apres le forfait….car en effet…on veut nous ___….avec des chars au benin….

    • @ tu as dis vrai Aziz, les ambassadeurs des pays occidentaux au bénin n’ont jusqu’à présent rien dit sur les événements au bénin.
      J’en ai cherché dans les journaux allemands sur ce qui se passe, mais rien.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom