La grâce présidentielle prévue le 04 avril prochain devrait profiter à l’ancien maire de Dakar, Khalifa Sall selon le journal l’Observateur. Cette date, fête de l’indépendance sénégalaise devrait mettre fin à la vie carcérale de Khalifa Sall et de ses codétenus arrêtés dans l’affaire de Caisse d’Avance. Emprisonné depuis mars 2017, l’un des principaux opposants de Macky Sall est accusé d’avoir détourné des deniers publics estimés à plus de 1 milliard 800 F CFA.

Loading...

A l’origine un rapport de l’IGE

Khalifa Sall a perdu successivement ses positions de député et de maire au cours de l’affaire de la caisse d’avance de la plus grande mairie sénégalaise, celle de Dakar. Reconnu coupable de détournement il est arrêté avec cinq autres collaborateurs (dont deux seront disculpés lors du dernier appel) pour cinq années. Khalifa Sall selon ses partisans a été mis en prison pour son opposition à Macky Sall car le rapport de l’IGE (Inspection Générale de l’Etat) l’incriminait au même titre que d’autres personnalités publiques qui n’ont pas été inquiétées.

Même scénario que Karim Wade?

En réponse de l’appel au dialogue du président Macky Sall; les proches collaborateurs du maire ont exigé sa libération immédiate et sans conditions pour y participer. L’un des plus grands soutiens à l’ex maire, Moussa Tine, déclare hier sur la chaîne privée TFM que Khalifa Sall “ne demandera jamais de grâce“. Il faut rappeler que Karim Wade a été dans une situation similaire de refus, il sera malgré tout gracié par Macky Sall. Le fils de Wade a depuis lors rejoint le Qatar. Sa condamnation qui est restée effective a empêché sa présentation aux dernières présidentielles.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom