Depuis que le Soudan du Sud a obtenu son indépendance en 2011, le pays a basculé dans une terrible guerre civile qui a fait de nombreux morts. Le plus jeune État du monde est dans une instabilité chronique à cause de la rivalité entre Salva Kiir et Riek Machar. De nombreux pourparlers ont été initiés entre les deux parties pour tenter de faire ramener la paix, mais rien n’y fait, le conflit continue de s’enliser.

La crise au Soudan du Sud est l’une des plus importantes au monde, en 5 ans, elle a causé la mort de 380000 personnes et entraîné le déplacement de près de 4 millions d’individus. Cette semaine, le président sud-soudanais Salva Kiir et le chef rebelle Riek Machar était au Vatican pour répondre à l’appel du Pape François. Le souverain Pontife avait invité les deux personnalités politiques à une retraite spirituelle qui devait permettre de jeter les bases d’un véritable processus de réconciliation.

Un geste qui appelle a la paix

Jeudi, au Vatican, une image du Pape François a fait le tour du monde. En effet, il s’est agenouillé pour embrasser les pieds des leaders du Soudan du sud. Un vrai geste d’humilité qui a touché de nombreuses personnes à travers le monde. Tout récemment, le Vatican s’est exprimé sur l’acte posé par le Pape François.

Andrea Tornielli, un responsable du Saint-siège, a déclaré que la rencontre entre les leaders sud-soudanais et le souverain Pontife n’était pas une rencontre Politico-Diplomatique. Il a expliqué que le pape argentin était dans une posture, qui devait permettre à Salva Kiir et Rieck Machar de s’entendre afin de mettre fin au conflit qui perdure dans leur pays. Pour le Vatican, le Pape François voulait instaurer un climat propice au pardon et à la réconciliation.

© AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom