Voilà plusieurs mois maintenant, que le Venezuela est embourbé dans une profonde crise socio-politique. Au fil de la crise qui secoue le pays, de nombreux Vénézuéliens ont migré vers les pays voisins pour échapper à leurs dures conditions de vie. La situation économique du géant pétrolier d’Amérique latine est semble t-il, catastrophique.

La crise est devenue plus intense lorsque Juan Guaido, ancien président de l’assemblée nationale s’est autoproclamé président par intérim du Venezuela. Il a été reconnu dans la foulée comme le président légitime du Venezuela par plusieurs pays occidentaux dont les États-Unis. Washington a dès lors exercé une énorme pression sur le régime de Caracas afin de contraindre Nicolas Maduro à quitter le pouvoir.

La réponse cinglante de Maduro

Tout récemment, lors de son allocution à l’ONU, le vice-président américain Mike Pence n’a pas hésité à comparer le régime de Maduro à celui des nazis d’Adolf Hitler. L’homme fort de Caracas n’a pas tardé à réagir à l’attaque du vice-président américain. Maduro, connu pour ses talents d’orateur, a tiré à boulets rouges sur les USA.

Il a indiqué que les personnes qui n’ont aucun respect pour les autres communautés se trouvent au niveau de l’hémisphère Nord. Le successeur d’Hugo Chavez a aussi rappelé le rôle militaire des États-Unis dans le monde. ” Nous ne sommes pas un peuple qui possède des bases militaires dans le monde, comme vous M. Pence, avec 800 bases militaires dans le monde. Ils envahissent, ils bombardent les peuples du monde” lancera à la télévision, Nicolas Maduro.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom