L’armée nigériane poursuit sa lutte contre le mouvement insurrectionnel et terroriste d’idéologie salafiste communément appelé Boko Haram. En vue d’une attaque qu’elle prépare contre cette secte islamique, elle a fait déplacer des milliers de personnes de la ville de Jakana vers la grande ville de Maiduguri, dans le nord-est du Nigeria. Ces populations habitaient en effet une localité assez proche de la capitale de l’État de Borno.

Loading...

Détruire les insurgés de la région…

Les opérations de déplacement ont été menées par l’Agence nationale de gestion des urgences (NEMA). «Les résidents de la ville de Jakana ont été évacués dans le camp de déplacés de Bakassi à Maiduguri par l’armée en raison d’une opération militaire pour détruire les insurgés dans la région» a martelé Abdulkadir Ibrahim, le porte-parole de l’agence dans un communiqué.

Il stipule que toutes les dispositions sont prises par les autorités pour que les personnes qui ont quitté leurs domiciles et leurs activités ne manquent de rien. Du côté des populations, ce n’est pas avec joie qu’elles ont accepté cette opération. Elles ont confié à l’agence de presse française n’avoir pas été mises au courant de cette activité de l’armée nigériane. «Les soldats sont arrivés ce matin et nous ont dit de rassembler nos affaires et de monter dans les camions» déclare un des déplacés.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom