Une nouvelle ère de justice souffle sur le Congo Démocratique. C’est en tout cas l’impression qu’a Moïse Katumbi depuis l’annulation de sa condamnation. Le riche homme d’affaires était poursuivi pour une sombre affaire de spoliation immobilière qu’il nie totalement. Il avait dû s’exiler pour échapper aux geôles de son pays et était considéré comme le principal opposant au régime de l’ancien président Joseph Kabila.   

Katumbi libre de retourner en RDC

Agé de 54 ans, Moïse Katumbi est le propriétaire du Tout-puissant Mazembe, le club de football le plus titré d’Afrique. Depuis mai 2006, Moïse Katumbi vivait en exil d’abord en Afrique du Sud puis en Belgique où il s’était rendu pour des raisons de santé. Son porte-parole dit qu’il est « soulagé » de l’annulation de sa condamnation et pense que cette annulation est le témoignage d’une justice plus libre et plus équitable en RDC.

Moïse Katumbi est aujourd’hui libre de revenir dans son pays et devrait le faire incessamment. Il estime que la condamnation de M. Katumbi était mue par des motivations politiques. Avec l’annulation de cette condamnation, c’est « une page triste qui se tourne », a affirmé le porte-parole M. Kamitatu, sur BBC Afrique. Cette annulation est un signe fort envoyé par le nouveau président Félix Tshisekedi pour refaire son image ainsi que l’image de son pays à l’international.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom