La crise socio-politique au Venezuela continue de perdurer. Deux tendances se livrent actuellement une bataille sans merci pour se rendre légitime aux yeux du peuple, il s’agit du président en exercice Nicolas Maduro et de l’ancien président de l’assemblée nationale, Juan Guaido, qui s’est autoproclamé comme le dirigeant par intérim du géant pétrolier d’Amérique Latine. Ce dernier a été immédiatement reconnu président légitime du Venezuela, par plusieurs chancelleries occidentales dont les États-Unis.

Loading...

Pour contraindre Maduro a démissionné, les américains ont pris une série de sanctions envers le régime de Caracas. Des secteurs clés de l’économie vénézuélienne, notamment celui du pétrole ont été frappé de plein fouet par les sanctions venues de Washington. Mais cela n’a pas fait plier Maduro, qui peut compter sur le soutien de puissances étrangères telles que la Russie et la Chine.

Un nouveau statut pour les Colectivos

C’est dans ce contexte de forte instabilité, que Nicolas Maduro a décidé d’injecter de nouveaux éléments dans les rangs des forces armées nationales. Sur Twitter, le président vénézuélien a annoncé que les colectivos, groupe de milices créé par le défunt président Hugo Chavez, vont être prochainement intégrer l’armée. Les colectivos, milices bolivariennes du Venezuela ont été créées en 2008 par Hugo Chavez et compteraient selon les sources, 2,1 millions de volontaires. Maduro souhaite donc modifier la loi pour accorder un statut officiel aux Colectivos. Sur Twitter le président du Venezuela s’exprimera en ces termes: “le commandant Chavez a toujours rêvé de milices grandes et puissantes. ” À présent, elles auront un statut constitutionnel en tant que partit des forces armées du pays.”

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom