Le successeur de Robert Mugabe va très bientôt entamer une procédure pour dédommager les fermiers blancs expulsés de force lors de la réforme agraire. 53 millions de dollars seront consacrés à cette initiative du président zimbabwéen . Selon les indications du gouvernement Mnangagwa, il ne s’agira pas de payer la valeur exacte de la terre qui avait fait objet d’expropriation mais plutôt, de payer les investissements qui y ont été faits lors de l’acte posé par le régime défunt il y a environ 19 ans.

Loading...

Attirer les investisseurs

Cette action que pose l’actuel président du Zimbabwe Emmerson Mnangagwa, vise à attirer les investisseurs d’Asie, d’Europe et de l’Amérique dans son pays qui jadis était réputé pour sa forte production de produits agricoles dans la sous-région. Environ 4 000 fermiers blancs avaient été expulsés de leur terre par Robert Mugabe au nom du rétablissement d’une justice sociale. La loi sur le foncier de 1969 avait octroyé 15 millions d’hectares de terres agricoles à 6 000 fermiers blancs. Pendant ce temps, 700 000 familles noires (soit plus de 4 millions de personnes) ont dû se partager à peine plus de 16 millions d’hectares.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom