Bonne nouvelle pour l’ancien préfet du Littoral Modeste Toboula et ses coaccusés dans l’affaire de bradage de domaines au quartier Fiyegnon (Cotonou). Ils vont être fixés plus tôt que prévu sur leurs sorts. Initialement prévu pour le 24 juin 2019, le délibéré de leur procès est ramené au lundi 3 juin prochain.

Ainsi en a décidé le juge de la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET) a-t-on appris du quotidien Le Matinal dans sa parution du jour. La CRIET a donc décidé de réduire de trois semaines l’attente de Modeste Toboula et autres prévenus. L’ex-préfet du Littoral est accusé d’avoir organisé et soutenu des opérations irrégulières de lotissement et de transaction sur un domaine de l’Etat à Fiyégnon 1 dans le 12ème arrondissement de Cotonou. Ecouté puis relâché par la Brigade économique et financière (BEF) le 18 février dernier, il sera relevé de ses fonctions de préfet du Littoral le mercredi 20 Février 2019, jour de son incarcération.

Avec les huit autres prévenus, il a comparu le lundi dernier devant le juge de la CRIET. En plus du chef d’accusation ci-dessus cité, il est reproché à Toboula et ses coaccusés l’excès de pouvoir, la cession d’immeuble frappé d’utilité publique et complicité.  A la barre, Modeste Toboula a plaidé non coupable. Mais, le procureur Ulrich Togbonon a requis une peine de 18 mois d’emprisonnement fermes et une amende d’un million contre Toboula.  

Voir les commentaires

3 Commentaires

  1. mon cher..ami et frère…gombo…!!!

    je suis d’accord…et j’admets….que beaucoup ne partagent pas mes points de vues..qui…déchirent et coupent..le lard…
    Mais..admettons..que certains discours sont dépassés…

    les populations..de l’ouémé,du borgou..et des collines…attendent..des mots d’ordre…clairs..

    il faut tout…_____….!!!

  2. 18 mois de prison , 1 million d’amende reclames par le procureur…
    Combien Toboula aurait gagne sur ces parcelles? A 30 millions la parcelle ca ferait une belle culbute…
    Comparez a Metognon contre qui le procureur a requis 60 mois et plusieurs millions d’amende pour une soit disant enveloppe de 2,5 millions que personne ne reconnait lui avoir donnee et dont les traces ne sont nulle part…
    Nul ne sait si Toboula est coupable, mais ces requetes du procureur sont clairement mal proportionnees.
    Voila le parquet que nous avons sous La rupture…
    Une honte !

  3. Pourquoi celui de toboula et pourquoi pas les autres ? Notre justice est-elle encore crédible ? Surtout cette CRIET ? Qu’est ce qui s’est passé ? Le président n’a-t-il pas reçu toutes les instructions avant de fixer cette date ? Puisque tout est suivi à la lettre. Qui lui a demandé de rapprocher la date. Il y a des gens qui attendent d’être jugés par cette cour qui ne le sont pas jusqu’aujourd’hui. Le cas des agents des impôts qui ont commis des malversations qu’on a jetés en prison. Ce que je retiens c’est qu’il n’y a rien à cirer de ce dossier. Les 18 mois seront réduits de moitié et vu le délai déjà passé par ce dernier il ne lui restera que quelques mois. La grâce présidentielle du mois d’août peut passer par là. Vous savez tout est calculé dans ce pays. Toboula ne peut pas faire ce zèle pour mériter tout ce sort. Est-ce que les autres dossiers programmés pour le même jour que Toboula qui ont été renvoyés pour le mois de juin ont-ils été programmés pour le lundi ?
    De toutes les façons quelque chose a du se passer. Ces messieurs contrôlent tout. Attendons lundi et vous verrez. Son ministre de qui il reçoit des ordres a été écouté en tant que témoin. Celui-là qui nous a créé de problèmes à Agla sous sa gestion de la préfecture. Rendez-vous à Agla pour s’enquérir. Toboula ne peut pas poser cet acte sans le coutumier des faits.

Répondre à gombo Annuler la réponse

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom