Dans un contexte où le golfe de Guinée (de la Côte-d’Ivoire à l’Angola) est considéré comme le cœur de la piraterie maritime dans le monde, le gouvernement togolais a annoncé ce lundi 13 mai 2019, l’arrestation de 8 pirates par la marine togolaise ce week-end dernier. Le ministre de la sécurité, le général Yark Damehame dans un communiqué de presse explique «Des pirates à bord d’une pirogue ont abordé le navire tanker G-Dona1, battant pavillon togolais et tenté de le détourner de sa destination».

Loading...

Les membres de l’équipage sont “sains et saufs”

Composés de six Nigérians et de huit Togolais, les pirates ont été appréhendés. Placés en garde à vue par la gendarmerie marine, ils devront attendre leur jugement suite à la décision du procureur de la république. D’après les précisions du général Yark, le bateau des assaillants a été pris sur le sol togolais. Le navire attaqué dont l’équipage est formé d’un Béninois, un Nigérian et cinq Ghanéens aurait changer d’itinéraire à partir du port autonome de Lomé. Selon les propos du général rapportés par des médias internationaux, ces derniers sont ‘sains et saufs’’.

Par ailleurs, hormis ce fait, le Togo n’a pas enregistré ce genre d’attaques depuis le début de l’année, selon Dirk Steffan, consultant pour le cabinet de surveillance Risk Intelligence. Selon des sources concordantes les attaques de piraterie dans le Golf de Guinée sont courantes et se poursuivent par des groupes armés souvent nigérians qui opèrent depuis le delta du Niger. Entre Janvier et Avril 2019, 38 incidents ont été rapportés dont 10 kidnappings.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom