R Kelly est un chanteur américain à succès. Les accusations d’agressions sexuelles qui pleuvent sur lui depuis la sortie du documentaire Surviving R Kelly l’ont mis en délicatesse avec la justice de son pays. Il se défend tant bien que mal mais les choses ne sont pas si faciles pour lui. Surtout avec les révélations de Jim DeRogatis qui a longtemps enquêté sur ses crimes sexuels présumés.

Loading...

Récemment ce dernier a publiquement indexé  plusieurs stars américaines qui ont selon lui, fermé les yeux sur les déviances sexuelles de l’interprète de I Believe I Can Fly. A l’en croire, R Kelly a été inculpé en 2002 pour pornographie infantile mais cela n’a pas empêché les autres stars de la musique américaine de continuer par travailler  avec lui. DeRogatis pense que ce procès de 2002 marquait « la période la plus fructueuse et la plus lucrative de la longue carrière de R Kelly ». Pendant six ans il a enchaîné des collaborations avec des stars puissantes qui ont activement contribué à son influence démesurée, lui faisant croire, qu’il était invincible selon le journaliste.

Jay-Z, Lil Wayne et autres, pointés du doigt

Pour lui, c’est douloureux de rappeler ces années-là où ces stars ont travaillé avec lui alors qu’il était accusé de déviances sexuelles. Le journaliste rappelle par exemple que le chanteur a collaboré avec Jay-Z et a même fait la tournée The Best of Both Worlds avec lui. Le rappeur n’a à aucun moment condamné publiquement R Kelly. D’autres stars comme LL Cool J, Lil Wayne, Ludacris, Usher, Chamillionnaire et T pain ont aussi cosigné  avec le chanteur bien qu’ils étaient informés des faits qui lui sont reprochés devant la justice.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom