Dans quelques semaines, se tiendra l’un des événements sportifs les plus attendus sur le continent africain, la Coupe d’Afrique des Nations de Football. Initialement prévue au Cameroun, l’organisation de la grand-messe du football continental a été confiée il y a quelques mois à l’Egypte par la Confédération Africaine de Football (CAF). Du 21 Juin au 20 Juillet, tout le continent vibrera au rythme des exploits des meilleurs footballeurs africains du moment.

L’Egypte est un grand pays du football et elle a régné sans partage sur le football africain il y a quelques années (7 titres de champion d’Afrique, record absolu). Cependant, en 2011, l’histoire du pays des pharaons a basculé suite à la révolution qui a balayé l’ancien président Hosni Moubarak. Dès lors, le pays fut touché par une certaine instabilité politique et sécuritaire. 8 ans après la révolution, l’Egypte est toujours en convalescence malgré l’arrivée au pouvoir d’un président élu au suffrage universel.

La CAN pour essayer de faire oublier les démons du passé

La CAN doit donc servir de vitrine à ce pays d’Afrique du Nord pour amorcer un renouveau. Mais fort est de contester que l’événement sportif va se dérouler dans un contexte particulier, notamment sécuritaire. Ce Dimanche, d’après les autorités égyptiennes, un car de touristes fut victime d’une explosion à proximité des célèbres pyramides de Gizeh.

Situation sécuritaire préoccupante

Des images du bus ont fait le tour des réseaux sociaux et on a pu se rendre compte de la violence de l’explosion. Selon les sources officielles, il y aurait 17 touristes principalement de nationalité égyptienne et sud-africaine qui ont été blessés. En décembre, une explosion de ce type avait tué 3 touristes vietnamiens et leur guide égyptien après que leur bus ait sauté sur une bombe artisanale près du site des pyramides de Gizeh. A quelques semaines du coup d’envoi de la CAN, les autorités égyptiennes doivent redoubler d’efforts pour assurer une sécurité optimale de l’événement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom