Les récentes affaires de meurtres et de viols au Sénégal ont provoqué de vives émotions. Les autorités publiques tentent depuis lors de rassurer les populations en appliquant une politique très stricte. L’animatrice de la chaîne privée, 7tv, Adja Astou Cissé en a fait les frais. Elle été arrêtée pour avoir tenu des propos choquant à l’endroit de la communauté Pulaar. Après deux jours de garde à vue, elle a finalement été libérée.

Des propos choquants

Après dix ans passées sous les projecteurs, la célèbre animatrice télé vient de commettre sa première bourde. Pour argumenter ses propos lors de son émission du jeudi qui avait comme thème le viol, l’ex-top model a confié que « auparavant, le viol était plus fréquent chez les familles Alpulhar où les vieux abusaient des petites filles ». Ceci a suscité l’indignation de plusieurs personnes particulièrement les membres de ce groupe ethnique qui représente 24% des sénégalais. Un groupe d’étudiants se mobilisera le lendemain devant la chaîne de télévision pour manifester sa colère.

La journaliste finalement libre

L’animatrice présentera ses excuses le lendemain. Malgré tout elle est mise aux arrêts le samedi matin par la Section Recherches de la brigade de gendarmerie de Colobane. Elle a été placée en garde à vue et devait faire face au procureur ce lundi. Un fort mouvement de solidarité s’organisera pour sa libération avec des sorties médiatiques de tout bord. C’est le cas du secrétaire général du syndicat de professionnels de le communication, Synpics, Bamba Kassé, de la directrice de la 7tv Maimouna Ndour Faye et de plusieurs journaliste acteurs ou sympathisants qui parlent d’excès de zèle justifié par le contexte actuel. La journaliste sera finalement libérée ce dimanche.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom