La Centrale d’achat des médicaments essentiels (CAME) au Bénin peut continuer de s’approvisionner auprès des industries locales de production. C’est une autorisation à titre dérogatoire que lui donne le gouvernement. La décision a été prise en Conseil des ministres ce mercredi 15 mai 2019.

Loading...

D’après le compte rendu du Conseil, c’est une autorisation en attendant que les réformes engagées par le gouvernement dans le secteur pharmaceutique n’aboutissent. Lesquelles réformes, à terme, « devraient permettre le développement de l’industrie pharmaceutique locale répondant aux normes et standards internationaux».

L’Etat compte accompagner ces industries dans l’intérêt de réduire la dépendance du Bénin vis-à-vis de l’extérieur. «A cet effet, ces industries locales bénéficient d’une dérogation de 5 ans au bout desquels elles devront fournir les preuves que leurs procédés sont conformes aux critères spécifiques fixés par le gouvernement» lit-on dans le compte rendu du Conseil.

Il y est précisé que le gouvernement a retenu des critères spécifiques pour les fournisseurs. Ils doivent justifier d’une certification de «bonnes pratiques de fabrication et/ou de distribution » et/ou d’une pré qualification de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Voir les commentaires

1 COMMENTAIRE

  1. Une bonne decision tant que l’industrie locle est performante .
    Il faut accompagner cette volonte de changement des ecoles de formations en biochimie et biopharmacie

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom