Les nouvelles ne sont pas bonnes pour l’avionneur américain Boeing. Les récents événements qui ont conduit à l’immobilisation du 737 MAX, son modèle phrare continuent de faciliter sa descente aux enfers. Le bilan commercial du mois d’avril présente une baisse significative des nouvelles prises de commande et des livraisons d’avions civils. Ces nouvelles font suite aux résultats particulièrement mauvais dévoilés mercredi 24 avril dernier qui font état d’une perte estimée à un milliard de dollars.

Le 23 mai, une date décisive ?

Contrairement au premier trimestre où l’avionneur américain avait enregistré 95 nouvelles commandes, il n’en a reçu aucun au mois d’avril. Les livraisons d’avions civils ont également diminué de moitié. Le solde des quatre premiers mois pour le compte de l’année s’est ainsi révélé être négatif. Si le 737 Max constitue une des causes majeures de cette situation qui frappe Boeing, il n’est cependant pas le seul.

On peut également évoquer la baisse quasi généralisée de la recette unitaire des compagnies aériennes appuyée par la concurrence tarifaire et la hausse du carburant. Pour l’heure, la date du 23 mai prochain, s’annonce décisive pour l’avionneur américain. Boeing tiendra une rencontre à Washington avec des experts internationaux qui jugeront de l’efficacité des modifications apportées par le constructeur américain sur le système de contrôle de vol du 737 MAX.

Voir les commentaires
Loading...

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom