Au Burkina Faso, les attaques djihadistes deviennent quasi quotidiennes. Ce vaste pays est devenu la base arrière des éléments terroristes opérant dans la Sous-région. Il y a deux jours, les forces spéciales françaises sont intervenues au Nord du Burkina pour libérer quatre touristes pris en otage par les terroristes. Cette fois-ci, c’est à une église que s’en prennent de dangereux assaillants. C’était hier matin pendant la messe de dimanche.

Loading...

Il sonnait 9h00 quand une vingtaine d’individus armés ont pris d’assaut une église catholique à Dablo dans la province de Sanmatenga au nord du pays. La déclaration du maire de Dablo Ousmane Zongo fait état de six morts dont le prêtre célébrant. L’église a été incendiée par les assaillants ainsi que plusieurs boutiques. Un vrai traumatisme pour les populations qui se sont terrées chez eux. Dablo donne l’aspect d’une ville déserte depuis hier.

Plus de 400 morts au total

Les terroristes ont pris pied dans ce pays sahélien depuis plus de quatre ans. D’abord opérant dans le Nord du pays, ils ont progressivement élargi leurs actions à tout le pays, et on dénombre plus de 400 morts depuis 2015. Ces attaques de dignitaires religieux font partie de la stratégie des groupes djihadistes tels que Ansarul Islam, le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM) et l’organisation État islamique au grand Sahara (EIGS), tous présents au Pays des hommes intègres. Des prélats chrétiens et des imams musulmans jugés trop peu radicaux ont été dernièrement visés dans le pays, certains enlevés, d’autres tués. La situation sécuritaire est très préoccupante dans le pays des hommes intègres.

Voir les commentaires

1 COMMENTAIRE

  1. Aziz a pris du grade au Bénin et est devenu sultan. J’espère qu’il ne va pas prêter main forte aux siens de la katiba de la Macina qui sèment la mort dans le Sahel

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom