L’église catholique est en deuil. Une religieuse franco-espagnole a été sauvagement assassinée en Centrafrique.Selon France Bleu Occitanie qui a donné l’information ce mercredi, on a retrouvé son corps dans le village de Nola, dans l’ouest du pays. Âgée de 77 ans, la religieuse du nom de sœur Inès faisait partie de la communauté des Filles de Jésus. Elle résidait près de Berbérati une ville située pas très loin de Nola.

Loading...
Il faut dire que c’est dans la nuit de dimanche à lundi que la religieuse n’a plus donné signe de vie. A en croire le diocèse d’Albi, c’est le gardien qui a remarqué la disparition de sœur Inès. Il a rapidement averti les personnes indiquées qui se sont lancées à la recherche de l’infortunée. Elle a finalement été retrouvée décapitée au bord de la forêt, dans le village de Nola.

Le pape François en parle

On ignore pour l’instant les raisons qui motivent cet assassinat. Ce qu’on sait par contre, c’est que la religieuse allait donner des cours de couture aux jeunes filles du village. Le pape François n’a pas passé sous silence la triste nouvelle . Il a qualifié l’assassinat de “barbare” ce mercredi à la place Saint-Pierre. Le souverain pontife a appelé la foule présente a adressé des prières à l’intention de la religieuse, en silence.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom