Emmanuel Macron, engagé en faveur des initiatives pour la lutte contre l’esclavage et surtout, le partage de sa mémoire. En effet, le président français a confirmé, en cette journée nationale annuelle de commémoration, son intention de soutenir plusieurs actions visant à préserver la mémoire. La mise en place d’un mémorial à Paris ainsi que l’arrivée d’une fondation et d’un musée sont à l’étude.

Dans les faits, le chef de l’État a accordé son soutien à la mise en place de deux mémoriaux de l’esclavage, un à Paris, un autre à Pointe-à-Pitre. Si le mémorial de Paris pourrait voir le jour en 2021, une fondation opérationnelle visant à préserver la mémoire des anciens esclaves et surtout, lutter contre toutes formes d’esclavagisme, va voir le jour dans les prochains mois. Toutes les initiatives annoncées seront quant à elles financées en partie par l’État.

Emmanuel Macron confirme plusieurs initiatives

Ces annonces, Emmanuel Macron les a effectué à l’occasion de la célébration de la journée annuelle de commémoration. Pour l’occasion, une cérémonie s’est tenu du côté du jardin du Luxembourg, en plein Paris. Au cours de son discours, Emmanuel Macron a ainsi salué les résistants qui ont travaillé sans relâche face à « l’horreur de l’esclavage ». Assurant que ce fait d’histoire appartenait à tout le monde, ce dernier a ainsi confirmé la mise en place de plusieurs projets. « Un monument au cœur de Paris, un musée au rayonnement renforcé, une fondation à vocation internationale installée, voilà ce dont la République française se dote pour porter et transmettre cette mémoire».

L’État s’engage, pour la mémoire

Ces propositions elles, ont déjà été effectuées l’an dernier. Toutefois, le gouvernement n’avait pas été en mesure de proposer un calendrier bien précis. Aujourd’hui, c’est donc chose faite, le mémorial de Paris étant attendu pour 2021. Enfin, la fondation elle, pilotée par l’ancien Premier ministre Jean-Marc Ayrault et l’ancienne ministre Christiane Taubira sera installée dans les prochains moi, dans l’hôtel de la Marine, place de la Concorde. Enfin, l’État a confirmé qu’il apporterait un soutien financier au Mémorial ACTe, de Pointe-à-Pitre, ouvert en 2015.

L’esclavage frappe encore dans le monde

Aujourd’hui, dans le monde, plus de 20 millions d’hommes, de femmes et d’enfants sont encore victimes d’esclavage. Un constat qui a poussé le président français à rappeler que celui-ci n’appartenait « malheureusement pas » qu’au passé puisqu’il se « déploie aujourd’hui, partout ». Les tensions économiques et sociales frappant le monde dans sa globalité poussent des millions de personnes à fuir. Souvent, sur leur chemin, ces dernières peuvent être amenées à effectuer de très mauvaises rencontres. Il y a quelques mois, un véritable marché aux esclaves avait ainsi été découvert en Libye, via lequel ds migrants, capturés, étaient alors vendus.

Voir les commentaires

1 COMMENTAIRE

  1. bonne initiative….n’est ce pas….!!!et louable..!!

    est ce que l’esclavage est vraiment éradiqué…en afrique…!!

    Non!…par ce que elle a juste…changer..de visage,de forme..en s’adaptant…au temps

    les béké…sont encore présent…dans les antilles….et font toujours la loi..sans complexe

    les vendeurs..et les acheteurs..d’esclaves…sont encore vivant parmi nous

    Ce n’est pas agadjavi…et raffle tout…666…qui vont me défier..

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom