Alors que huit journalistes français ont été récemment convoqués par la DGSI, la Direction générale de la sécurité intérieure au cours des quatre derniers mois, la presse gronde. En effet, de plus en plus de voix s’élèvent contre les pratiques de ce qui est appelé le “Régime Macron“, mises en place contre la presse.

Loading...

Les convocations elles, sont intervenues quelques semaines seulement après les parutions d’articles concernant l’affaire Benalla ou encore l’utilisation d’armes françaises au Yémen, dans le cadre d’un conflit aux conséquences humanitaires absolument désastreuses. Invitée à s’expliquer sur le sujet, la porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye a été relativement claire sur le sujet. Selon ses dires, les journalistes, lorsqu’ils commettent de supposées infractions, sont “justiciables” comme tout le monde.

Huit journalistes convoqués par la DGSI

Dans les faits, celle-ci semble faire référence à Ariane Chemin, journaliste officiant pour le média Le Monde, qui a récemment dévoilé l’identité d’un agent appartenant aux forces spéciales. En outre, celle-ci a invité les journalistes à respecter certaines informations, concernant “notamment des activités de défense extérieure et des activités militaires“. L’idée étant ici de ne pas divulguer des notes classées secret-défense, ce qui a notamment été le cas dans le cadre de ventes d’armes françaises au Yémen, la journaliste de Quotidien Valentine Oberti ayant elle aussi été convoquée.

Les journalistes montent au créneau

Cela justifie-t-il pour autant que des journalistes soient entendus par les services de défense ? Selon certaines voix du milieu et syndicats, la réponse est non. Ces derniers pointent d’ailleurs du doigt certaines dérives allant à l’encontre de la liberté d’informer. En outre, ces derniers rappellent qu’une loi, en vigueur depuis le 29 juillet 1881, stipule que le secret des sources des journalistes reste “protégé“. Ainsi, même sous pression, un journaliste n’est nullement dans l’obligation de révéler l’identité de ses contacts.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom