Il n’y a pas classe demain mercredi 15 mai 2019 et jeudi prochain dans plusieurs écoles au Bénin notamment des établissements privés. Ce ne sont pas des jours fériés. C’est une mesure de sécurité liée à l’installation de la 8ème législature de l’Assemblée nationale programmée pour jeudi à Porto-Novo.

C’est une décision de prudence prise par certains fondés d’établissement par peur d’éventuels soulèvements dans le pays depuis Porto-Novo en protestation de la cérémonie d’installation des députés élus lors des élections législatives du 28 avril 2019. Des élections objet de crise.

“Tout est possible”

Interrogé, un fondé d’établissement privé de Cotonou qui a requis l’anonymat, évoque pour raison, les rumeurs faisant état d’organisations visant à troubler la cérémonie d’installation et pouvant engendrer des soulèvements dans le pays. Pour lui, ces rumeurs ne sont pas fausses.

Il en veut pour preuve les interpellations de certains acteurs politiques par la Police républicaine suite à ces rumeurs. « Je ne le souhaite pas, mais tout est possible. Il ne faut pas mettre la vie de nos élèves dans un jeu de probabilité en matière de sécurité. Il vaut mieux jouer à la prudence. Nous reprenons les cours le vendredi» nous confie l’enseignant et responsable d’établissement scolaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom