« Atlantique » de la réalisatrice franco-sénégalaise Mati Diop a reçu le Grand prix du festival de Cannes, samedi, lors de la soirée de clôture de la 72ème édition du festival. La jeune réalisatrice de 37 ans a reçu sa distinction des mains de l’acteur Sylvester Stallone. Le long métrage conte à travers le regard d’une jeune héroïne l’histoire complexe de la migration clandestine en mêlant émotion et surréalisme.

Loading...

“Je suis ici avec vous et en même temps là bas”

Réalisé au Sénégal il y a 10 ans le long métrage de 105 minutes de Mati Diop entrait en concours à Cannes pour la Palme d’or. Cette dernière est décrochée par “Parasite” de Bong Joon-Ho. Toutefois “Atlantique” gagne le Grand Prix du festival. « J’en reviens pas, c’est un peu fou ce que vous avez fait » a déclaré Mati Diop sous l’émotion. Mati Diop reçoit cette distinction 27 ans après la mise en compétition du film “Hyènes” du réalisateur culte Djibril Diop Mambety et non moins oncle de la jeune réalisatrice. Un film sénégalais est mis en compétition à Cannes pour la deuxième fois avec “Atlantique“.

Atlantique ou la question complexe de la migration

Le long métrage tourné à Dakar raconte la traversée en mer de Souleyman, l’amoureux de Ada. Tous les deux issus de la banlieue dakaroise précisément à Thiaroye. Ada, l’héroïne du film est dans l’attente de nouvelles de Souleyman peut-être disparu dans l’océan Atlantique. Contrainte d’épouser un autre homme, une histoire étrange se produira. Un feu s’invite le jour de la célébration de son mariage. Dés lors ,une étrange fièvre tombent sur les filles de son quartier. Émotion, envoûtements, fantômes sont au rendez vous.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom