Marine Le Pen est en tournée en Europe à la rencontre des partis d’extrême droite dans le cadre des élections européennes. Ce mardi, elle était en Estonie où elle a rencontré les militants du parti d’extrême droite local Ekre. Dans un selfie publié sur Facebook, on la voit avec Ruuben Kaalep, un jeune militant estonien qui fait un geste repris par la présidente du Rassemblement National.

Loading...

Un geste suprémaciste qu’on avait vu faire Brenton Harrison Tarant, le jeune suprémaciste qui avait massacré 51 fidèles musulmans dans des mosquées de Christchurch en Nouvelle-Zélande. Brenton Tarrant avait fait ce geste le jour de sa comparution bien que menotté. Le geste consiste à former un « o » en joignant le pouce et l’index tandis que les autres doigts sont maintenus à la verticale. Ce signe qui peut signifier « ok » dans d’autres registres, a une toute autre connotation chez les suprémacistes.

Marine Le Pen clame son ignorance

Ce selfie de Mme Le Pen a été chaudement commenté sur les réseaux sociaux. La présidente du RN affirme avoir voulu faire plaisir à un militant sans arrière-pensée. Elle dit ignorer totalement que ce geste pouvait avoir une autre signification que « ok ». Elle a en outre exigé et obtenu que la photo soit supprimée du compte Facebook du jeune homme.  

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom