Dans sa sortie télévisée de ce lundi 20 mai 2019 sur la télévision nationale, le président Patrice Talon s’est prononcé sur le drame survenu le 1er mai dernier dans le parc national de la Pendjari avec la mort d’un guide béninois et l’enlèvement de deux touristes français.

Le président Talon a rappelé que les «deux touristes français ont été libérés plus tard sur le territoire voisin du Burkina Faso au sacrifice de deux officiers français» avant d’exprimer «notre indignation collective est profonde». Selon le président, cette indignation collective n’est «ni de l’opposition, ni de la mouvance. Elle n’a pas de religion et n’est aucune région». Il a ensuite, au nom de tous, rendu un «vibrant hommage à notre compatriote assassiné, aux soldats français tués», et a «salué la libération des deux touristes».

Et en attendant les résultats des enquêtes, le président a rassuré que le gouvernement a promptement pris la mesure de la situation. «C’est pourquoi, bien que le parc soit déjà aux normes internationales grâce au savoir-faire de notre partenaire African Parks, nous avons décidé de renforcer davantage le dispositif de sécurité aussi bien en effectif qu’en moyens logistiques ultra modernes», a informé Patrice Talon.

Il a précisé que ces mesures supplémentaires seront mises en place à très court terme. Une manière pour le chef de l’Etat de redonner confiance aux touristes et de leur montrer que la fréquentation du parc est toujours possible avec plus de sécurité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom